1 11-04-2024 16:08 -

Bonjour les amis !
Je n'ai pas encore démontré que Philippe Mius d'Entremont était un de mes sosas, mais je cousine avec les conjoints de deux de ses petits-enfants :  ils se mariaient tous entre eux ces gens-là, je veux dire ces pionniers d'Acadie. Selon les traditions acadiennes, il serait né à Cherbourg en 1609 ou plutôt 1601, certain disent le 14 novembre, mais je n'en ai jamais trouvé trace que dans la littérature prolifique traitant des généalogies acadiennes, rien provenant d'archives officielles. Et pareil pour sa dulcinée, Madeleine Hélie du Tillet, supposée native aussi de Cherbourg vers 1626, qu'il aurait épousée quand elle avait 12 ans. Ensuite, à partir du moment où ces pionniers touchent l'Acadie, on dispose d'un peu plus d'infos, notamment dans les recensements.

Alors, vous qui êtes des experts es-généalogie sauriez-vous trouver un premier début de commencement de preuve concernant les origines de ce couple-là ? Il y a bien quelques Mius dans l'arbre Généanet de Généa50 https://gw.geneanet.org/genea50com_w?lang=fr (de l'association de généalogie de la Manche dont je suis membre) et nettement plus de Hélie, dont une Madeleine née en 1628. Mais je ne sais pas faire la connexion avec ces pionniers d'Acadie.

Voilà ce que j'en ai mis sur mon site , mais ... mes sources ont plein de trous...

Philippe Mius d'Entremont n. 14 novembre 1601 Cherbourg, Manche, France d. vers 1700 La Grand'Prée, Acadie, Canada
🔗 https://clan.chauvigne.info/getperson.p … ;tree=kati

En cliquant sur le petit livre, on affiche une courte biographie avec quelques sources ... bien souvent littéraires.
Certains suggèrent que la seigneurie d'Entremont serait savoyarde. Ils ont peut-être été influencés par la pub du fromage Entremont qui est, à ce qu'ils disent, "entremont bon". D'autres que les prénoms de ce sieur d'Entremont auraient été à l’origine "François Virgile", mais qu'il aurait changé par discrétion, pour échapper aux poursuites judiciaires parce qu'impliqué dans la Fronde ...
Sauriez-vous m'aider ? Auriez-vous des suggestions de pistes ?

2 12-04-2024 05:33 -

Katryne a écrit:

Bonjour les amis !
Je n'ai pas encore démontré que Philippe Mius d'Entremont était un de mes sosas, mais je cousine avec les conjoints de deux de ses petits-enfants :  ils se mariaient tous entre eux ces gens-là, je veux dire ces pionniers d'Acadie. Selon les traditions acadiennes, il serait né à Cherbourg en 1609 ou plutôt 1601, certain disent le 14 novembre, mais je n'en ai jamais trouvé trace que dans la littérature prolifique traitant des généalogies acadiennes, rien provenant d'archives officielles. Et pareil pour sa dulcinée, Madeleine Hélie du Tillet, supposée native aussi de Cherbourg vers 1626, qu'il aurait épousée quand elle avait 12 ans. Ensuite, à partir du moment où ces pionniers touchent l'Acadie, on dispose d'un peu plus d'infos, notamment dans les recensements.

Alors, vous qui êtes des experts es-généalogie sauriez-vous trouver un premier début de commencement de preuve concernant les origines de ce couple-là ? Il y a bien quelques Mius dans l'arbre Généanet de Généa50 https://gw.geneanet.org/genea50com_w?lang=fr (de l'association de généalogie de la Manche dont je suis membre) et nettement plus de Hélie, dont une Madeleine née en 1628. Mais je ne sais pas faire la connexion avec ces pionniers d'Acadie.

Voilà ce que j'en ai mis sur mon site , mais ... mes sources ont plein de trous...

Philippe Mius d'Entremont n. 14 novembre 1601 Cherbourg, Manche, France d. vers 1700 La Grand'Prée, Acadie, Canada
🔗 https://clan.chauvigne.info/getperson.p … ;tree=kati

En cliquant sur le petit livre, on affiche une courte biographie avec quelques sources ... bien souvent littéraires.
Certains suggèrent que la seigneurie d'Entremont serait savoyarde. Ils ont peut-être été influencés par la pub du fromage Entremont qui est, à ce qu'ils disent, "entremont bon". D'autres que les prénoms de ce sieur d'Entremont auraient été à l’origine "François Virgile", mais qu'il aurait changé par discrétion, pour échapper aux poursuites judiciaires parce qu'impliqué dans la Fronde ...
Sauriez-vous m'aider ? Auriez-vous des suggestions de pistes ?

https://cnl-gla.ca/nos-ancetres/lapierr … tree=T0001

Salutations !

3 12-04-2024 10:56 -

Merci Normand ! Ta fiche biographique est bien complète. Et je suis d'accord sur tous les détails à partir du moment où notre Philippe met les pieds en Acadie. Mais pour ses origines, il n'y a aucune preuve, rien que des biographies rédigées, littéraires. Et les sources se contredisent souvent.
J'ai consulté les archives de Cherbourg, et l'on ne trouve pas trace de cette naissance d'un Philippe Mius d'Entremont. J'ai mis sur la piste les amis de Généa50. Mais jusqu'à présent, ils ne trouve rien de probant.

- David : Nous avons la chance à Cherbourg d'avoir les tables annuelles en ligne sur la période qui t'intéresse.
Peut-être, les as-tu déjà consultés.

https://www.archives-manche.fr/ark:5711 … b873d1f4a7
https://www.archives-manche.fr/ark:5711 … b873d1f4a7

et les baptèmes que je suis dans l'impossibilité de lire :
https://www.archives-manche.fr/ark:5711 … b873d1f4a7

- Katryne :'avais déjà parcouru les listes. Et aussi le registre des baptêmes, qui pour moi ressemble à un joli tableau abstrait dont je n'aurais pas les clefs : c'est beau mais je n'en connais pas le sens

- David : Je vais poser la question cet après-midi aux archives municipales de Cherbourg.

- David : Pour continuer dans la lancée. Il existe bien dans l'inventaire Amiot quelques mentions à des Acadiens -  mais après 1700 - se trouvant dans le registre des catholicités de Cherbourg, que nous pouvons consulter en ligne.
D'après Claire DELEUZE, l'archiviste en chef. Il n'y a rien d'autre, que ce qui est mentionné dans l'inventaire Amiot.
Nous avons la mention du baptême d'une NEGRESSE de 16 ans. Tout un programme...
Je demanderai à Mme LEGOUIX, la responsable des fonds anciens, de la bibliothèque de Cherbourg si, il existe quelque chose de son côté.

https://agora.chauvigne.info/uploads/images/2024/04/13/actes-de-catholicite-cherbourg2.jpg

- Katryne : David, merci. Ce sont les registres de catholicité de Cherbourg, donc, ça cause d'événements BMS survenus à Cherbourg pour des gens d'origine acadienne ? Comment on fait pour en avoir le détail ? J'ai plusieurs Jean Melenson dans mon arbre, des Hebert aussi. J'aime bien aussi la mention de celui qui est né "dans les bois de l'Acadie". Le lieudit Les Quatres-Sables, ce serait plutôt en vrai "Cap de Sable".

- David : C'est dans le registre des baptêmes visiblement. Donc consultable en ligne. Je vais voir si, il faut tout éplucher pour cette année là où non.

- Katryne : On en cause un peu, là .Acadiens réfugiés à Cherbourg — Wikimanche

L'Acadie est cédée par la France au Royaume-Uni par le traité d'Utrecht de 1713, à l'exception de l'Île Royale. La population acadienne croît fortement, mais les colons anglais s'installent, fondant Halifax. Suite à la reprise du conflit franco-anglais en Amérique en 1754, les forts français sont pris par l'armée britannique et confisquent les armes aux Acadiens. Les combattants français sont emprisonnés, comme ensuite leurs familles, avant d'être déportés.

🔗 https://www.wikimanche.fr/Acadiens_r%C3 … _Cherbourg

- Catherine : Est-on bien sûr qu’on parle de Cherbourg en France car il existe aussi un Cherbourg au Québec?
On trouve également  Entremont.

- Katryne : Fausses pistes :
Le Cherbourg du Québec a été fondé 2 siècles après l'arrivée en Acadie de Philippe Mius d'Entremont.
Et Entremont, baptisé en 1955 en hommage précisément à notre Philippe.

- Catherine : L’enquête se poursuit …
1/ Dans les ouvrages anciens, on trouve mention des Mius d’Entremont comme Ici:
https://books.google.fr/books?redir_esc … mp;f=false
Une colonie féodale en Amérique: l'Acadie (1604-1881) - Edme Rameau de Saint-Père - 1889
Il est dit que cette famille avait été ramenée de Normandie en 1651 mais sans plus de précisions.

2/ Mius ne semble pas être un patronyme de la Manche lorsqu’on interroge la base des relevés CG50 on n’en trouve aucun.
Alors que quelques recherches simples sur internet montrent que c’est plutôt du côté de Dieppe qu’il faudrait les chercher. Pour les de Tillet ils sont plutôt parisiens.
Si les personnes recherchées sont nées à Cherbourg  ce serait plutôt à l’occasion d’un passage de ces familles à Cherbourg.

3/ Avec Google Livres on retrouve bien une Madeleine de Tillet qui descend d’Hélie de Tillet maître d’hôtel de François 1er et qui est mariée à un comte d’Autremont (pour Entremont).
Voir ici  p CXIII : https://books.google.fr/books/about/His … edir_esc=y

https://agora.chauvigne.info/uploads/images/2024/04/13/histoire_de_l-angoumois.jpeg

4/ On a un peu plus de précisions ici sur les comtes d’Entremont ici:
https://fr.m.wikipedia.org/w/index.php? … 7Entremont
Béatrice de Coligny, (Fille de Jacqueline de Montbel d'Entremont), comtesse de Montbel d'Entremont, (1572-…), épouse le 30 novembre 1600 Claude-Antoine Bon, seigneur baron de Meuillon. (…-1618), auquel passent les fiefs et le nom de Montbel.
François Bon, dit d'Albon, comte de Montbel et d'Entremont, épouse Madeleine du Tillet.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacquelin … 7Entremont

Ce sont des Montbel d’Entremont et non des Mius d’Entremont. Les Montbel d’Entremont étaient liés aux Coligny.

5/ On lit  sur Wikipedia que les données canadiennes de l’ascendance des Mius d’Entremont sont considérées comme assez fantaisistes. Voir ici: https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Philipp … 7Entremont

Tout ceci semble finalement plutôt ressembler à la récupération d’ascendance prestigieuse…
Peut être faudrait-il commencer par rechercher le couple Mius x Hélie  dans la région de Dieppe si ce n’est déjà fait?

Thomas : J'ai fait quelques recherches complémentaires hier et cela complète celles de Catherine L..
Madeleine de Tillet fille Hélie de Tillet s'est mariée le 22 sept 1631 à François Virginie BON, Comte d'Entremont , de Montbel.

plusieurs dossiers parlent d'eux dans les cabinets des titres :
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b … .item.zoom
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b … .item.zoom
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b … .item.zoom
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b … .item.zoom

Les 2 époux semblent en vie en 1662 : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b … .item.zoom

Donc cette Madeleine de Tillet, née vers 1605 / 1615 n'est pas l'épouse de Philippe MIUS.
Mais peut être la tante ou une cousine proche puisque que la bonne épouse Madeleine Hélie de Tillet serait née en 1626 donc de la génération d'après
Certains évoquent une naissance à La Rochelle-Normande dont les registres n'existent plus à cette époque.

François Virginie BON, Comte d'Entremont est le petit fils de Gaspard de COLIGNY

Et la fiche wiki de Philippe MIUS donne un lien interessant :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_ … 7Entremont :

Son grand-père pourrait être Nicholas Mius, né vers 1551, un fidèle compagnon et traducteur de l'Amiral de Coligny, d'origine suisse ou allemande qui choisira de mourir avec son maitre lors du massacre de la Saint-Barthélemy le 24 août 1572. Son épouse, Jeanne de Meullon, aurait été recueillie par la jeune veuve de Coligny, Jacqueline de Montbel d'Entremont qui aurait donné son nom, et non ses armes, au jeune garçon de Mius[réf. nécessaire]. C'est ce dernier qui aurait eu à son tour un fils.

Donc possible que les familles Mius et du TILLET se connaissent par ce lien ce qui aurait facilité le mariage entre une nièce et le petit-fils d'un fidèle de la famille Coligny ?
Dans ce cas Mius ne serait pas noble et aurait emprunté (ou cela lui aurait été donné) le nom d'une proche.

Catherine L. : Merci pour les liens dont
http://www.mwlandry.ca/acadiens_en_exil … #cherbourg

On y trouve:
1760
Cherbourg,  le Mary the Fourth (La Marie) arrive de Halifax via Portsmouth,  le 9 novembre 1759 et arrivée le 14 janvier 1760.
Référence : http://www.christian-leroy.fr/fiches/fiche136.htm#f684
Référence :: http://www.acadian-home.org/frames.html - France - Acadians in France
Débarquement à Cherbourg le 14 janvier 1760. Baptême de Abraham Mius d'Entremont, né le 8 décembre 1758 à Cap Sable, baptême le 22 janvier 1760 à Cherbourg. (Décès 1782), fils de Jacques Mius d'Entremont et Marguerite Landry. Parrain et marraine, René Landry et Anne Landry. De nombreux baptêmes, décès et mariages d'Acadiens à Cherbourg.

1761
Cherbourg
Distribution du sel à Cherbourg en 1761
Joseph Landry (#121), sa 1ère épouse Cécile Mius d'Entremont, leur 3 enfants Joseph dit Bernardeau, Petit Ange et Marie.
Probablement Jean Landry (#135) avec ses frères et soeurs, Madeleine, Anne, Pierre et Joseph. Aucun des 5 n'est encore marié et les parents sont décédés. On retrouve Pierre. Joseph et Jean sur la même rue en 1782 et 1784.
Référence : Patrice Berton

1767
Archives Canadiennes pour l'année 1905 en trois volumes, Volume II, Document No 18 A. 1906, Imprimeur de S.T.E.M. le Roi, Ottawa, 1909. Volume II - 3ième Partie. p.200-205.

Rôle des noms, surnoms et qualités des familles de l'Amérique septentrionale reconnues d'extraction noble et de leurs alliés, actuellement résidents à Cherbourg. Joint à la lettre de M. Mistral du 21 Mars 1767.
Dame Marie Joseph Demius Dantremont, chef de toutes les familles cy-après, fille de Monsieur Abraham De, Mius d'Entremont, Ecuyer, Baron
de Pobomcoup et des Quatre Sables, et de Demoiselle de Saint Etienne de la Tour, veuve de René Landry, Capitaine des troupes du Roy et Ingénieur pour Sa Majesté possesseur d'une très grande étendue de terrain dans l'Acadie, mort de misère dans le navire anglois qui les transportoit en France, dans sa 71eme année. Très infirme et grabataire. Pension 400 livres.
2° Marie Elizabeth Landry, sa fille agée de 30 ans, grabataire 350
3° Marie Elie Landry, idem, âgée de 23 ans 250
4° Joseph Landry, fils de René et de Dme Marie Joseph de Mius Dantremont, faisant valoir son bien, âgé de 46 ans. Veuf en 1eres noces de Dme Cécile d'Entremont et remarié à Cherbourg à Madame Jeanne Marie Varangue du dit lieu 300
5° Jeanne Marie Magdelaine Varangue, de Cherbourg, fille d'Antoine, Marchand, et de Dme Jeanne Terrier, âgée de, 23 ans, elle n'a pas la subsistance.
5° Joseph Landry, son fils du 1er mariage, 16 ans 250
6° Petit Ange, son fils, id. 13 ans 250
7° Marie, sa fille, id. 10 ans, grabataire 350
8° Jeanne Marguerite, sa fille du 2me mariage 3 ans : 200
9° Aimable Etienne Landry, son fils, id. 15 mois 200
10° Mre Charles De Mius Dantremont, fils de Charles et de Marguerite Landry, armoit et naviguoit pour son compte, - âgé de 51 ans grabataire 350
11° Marie Joseph Landry, sa femme, fille de René et de Dme Marie Joseph Dantremont, 49 ans, grabataire 350
14° Marguerite Landry, fille de Réné et de Dme Marie Joseph Dantremont, Ve de Jacques Dantremont, âgée de 37 ans, grabataire 350
17° Jean Granger, de Port Royal, fils de Pierre, (a) commandoit les bâtiments de commerce et y étoit intéressé, âgé de 31 ans, s'occupe ici à la pêche du poisson frais 200
18° Anne Landry, sa femme, fille de René et de Dme Marie Joseph D'Entremont, âgée de 31 ans 250
20° Dme Marguerite Dantremont, belle-soeur et cousine germaine de Dme Marie Joseph Dantremont, fille de Mre Jacques De Mius Dantremont, frère d'Abraham et d'Anne de Saint Etienne de La-tour, soeur de Marguerite, âgée de 77 ans, Ve de Pierre Landry, frère de René, grabataire 400
21° Joseph Landry, son fils, 52 ans, grabataire 350
22° Pierre Landry Id 47 ans id 350
23° Grégoire Landry Id 43 ans id 350
24° Jean Melanson, de Port Royal, fils de Jean et de Madelaine Titau [Petitau dit St. Sceine,] fille d'un médecin. (b) armoit et commandoit pour son compte, âgé de 39 ans, travaille en ce port du mettier de charpentier de navire 200
25° Anne Landry sa femme, fille de Pierre et de Marguerite Dantremont, âgée de 49 ans, grabataire 350
29° Jean Landry, neveu de Dme Marie Joseph Dantremont, fils de François et de Marie Belliveau, faisoit valoir son bien, 38 ans, navigue dans les bâtiments qui vont faire la pêche de la morüe au Petit Nord de Terre Neuve, garçon 250
30° Pierre Landry, son frère, 26 ans, va à la pêche du poisson frais 250
31° Joseph Landry, son frère, 23 ans, va id : 250
32° Madelaine Landry, leur soeur, 45 ans 250 33° Anne Landry, (c) nièce de DIDe Marie Joseph Dantremont, soeur de Jean Landry et veuve de Joseph Dantremont, âgée de 30 ans, 250


Dans les relevés CG50 on retrouve bien les MIUS mais sous le nom DEMIUS sieurs d'Antremont à
Cherbourg à leur retour vers 1760.
Ils portent cette fois des titres d'écuyer.
Ils se sont mariés avec des LANDRY originaires d'Acadie qui eux sont nombreux dans la Manche (LANDRI ou LANDRY) et présents dès 1601 plutôt région d'Avranches.

Voici la liste des DEMUIS dans les relevés de CG50:

Cherbourg     07/05/1764
GRANGER Jean            Originaire de Port Royal en Acadie    
Père     GRANGER Jean        
Mère     MELANSON Magdeleine        
DEMIUS Magdeleine            Originaire de Pobomcoup en Acadie    
Père     DEMIUS Joseph         † Ecuyer, sieur d Antremont
Mère     MOULAISON Marie Joseph        
Commentaire   

https://www.archives-manche.fr/ark:/571 … 2&s=14

Relevé M Cherbourg 1610-1689 manque 1621 a 1627 effectué par Andre FEUARDENT

Cherbourg     28/02/1764
DEMIUS Joseph                   Originaire de Pobomcoup en Acadie     Ecuyer, sieur d Antremont
Père     DEMIUS Charles         † Ecuyer, sieur d Antremont
Mère     LANDRY Marguerite         †
LANDRY Anne                           Originaire de Acadie    
Père     LANDRY François         †
Mère     BELIVEAUX Marie         †

Relevé M Cherbourg 1610-1689 manque 1621 a 1627 effectué par Andre FEUARDENT

Cherbourg     27/09/1763
DEMIUS Simon            Originaire de Acadie     sieur d Autremont, Ecuyer
Veuf de     MIREAU Marie
Père     DEMIUS Joseph         † sieur d Autremont, Ecuyer
Mère     BOUDREAU Cécile         †
MOLESON Anne            Originaire de Ponbomcoup en Acadie    
Veuve de     VIGER François †
Père     MOLESON Gabriel        
Mère     DUBOIS Marie        
Relevé M Cherbourg 1610-1689 manque 1621 a 1627 effectué par Andre FEUARDENT


Cherbourg     23/03/1766
DEMIUS     Joseph     M   
41 ans        L Acadie    Ecuyer
Père                
Mère                
Conjoint                
1° témoin   
2° témoin   
Commentaire   
Relevé S Cherbourg 1753-1772 effectué par Denise HAREL

Relevé S Cherbourg 1789-1792 effectué par Jacqueline LEJEMMETEL

Relevé S Cherbourg 1773-1788 effectué par Eric COISNARD

- Yolande : MIUS un patronyme qui parle à la cauchoise.
Peut-être une piste avec ce relevé:

Acte de naissance/baptême
Commune :      AUBERVILLE-LA-MANUEL
   Code INSEE :      76032
Département / Province :      Seine-Maritime
Nouveau-né :      
Nom de l'enfant :      MYUS Nicolas
   Date de l'acte :      24/01/1558
   Sexe :      
   Parents :      
      Nom du père :      Guillaume
      Nom de la mère :      DENYSE
Témoins :      
Nom du parrain :      SOUDEER NICOLAS
Nom de la marraine :      JOUREL MARGUERITE
Crédits :      
Transcripteur :      K. Orange       GENEACAUX

- Katryne : Yolande, merci.
Grâce à ta piste, je viens de trouver que Melvin Surette, un descendant canadien de Philippe Mius, a écrit un article en 1999 sur ses recherches du patronyme à Auberville-La-Manuel. Il avait à l'époque commandé auprès des Mormons les microfilms des registres correspondants (Saint-Martin-aux-Buneaux, Sassetot-le-Malconduit, puis Auberville-la-Manuel, tous villages du Pays de Caux), avait établi un relevé et pris contact avec les généalogistes locaux et des porteurs actuels du patronyme Mius, dont certains venaient d'organiser une cousinade.
Mais ces recherches approfondies n'ont pas permis de trouver trace de Philippe Mius, car si pour Auberville-le-Manuel, la période annoncée est 1550-1791, il y a des lacunes énormes, en particulier 1587-1686 qui inclue les dates de naissance et de mariage de notre Philippe.

Je vais essayer de mettre au clair cet amas de documents. Pour le moment, on a plein d'infos sur ce que Philippe Mius d'Entremont a fait en Acadie, sur ses descendants, y compris ceux qui sont passés par Cherbourg après le Grand Dérangement, mais toujours rien que des supputations sur ses origines.

Merci à tous pour ces recherches extensives. La 1ère conclusion qu'on puisse en tirer, c'est que yen a qui feraient n'importe quoi pour accrocher de la particule à leur arbre. Ou plus prosaïquement, que les descendants de ces pionniers sont toujours désespérément à la recherche de leurs origines et sont prêts pour cela à toutes les compromissions. Ce qui explique cette littérature abondante et majoritairement infondée sur des généalogies fantaisistes. Si l'on ajoute à cela que les colonies ont depuis toujours été le lieu où prendre un nouveau départ (à la manière du recrutement sous identité déclarée à la Légion étrangère), ça brouille encore plus les pistes et va falloir élaguer sérieux. Puis aller voir un peu ce qui se passe du côté de Dieppe. Mais Madeleine du Tillet mariée au comte d'Autremont mériterait peut-être le détour.

9 Aujourd’hui 15:36 -

Selling a property stretches beyond simply showing a sale sign. Utilizing a qualified expert can streamline the task, guaranteeing a timely sale at a favorable cost. These professionals have thorough knowledge of the property landscape, skilled at boosting exposure and handling questions, all while handling the required documents.